"Pontoon Barge Tour"

    dimanche 14 mai 2006, par Jimv  

      Version imprimable de cet article Version imprimable

      "Avec quoi est-ce qu’on arrive à planter précisément des pieux dans l’eau.?"

      C’est la question que l’on me pose et ces pieux font sur le coup 24 mètres de hauteur (9 étages ?) et plus de 1 mètre de diamètre ...

      JPEG - 9.3 ko

      D’aucuns diront qu’il faut simplement faire "toc-toc" et que le tour est joué... Que nenni !

      Ce tour de magie, il se joue avec des personnes au service d’un chef d’équipe qui connait le boulot,..d’accord il faut être "toc-toc" m’enfin !!!

      JPEG - 27 ko

      C’est comme çà : Ils sont cinq en bleu de travail ;une équipe comme on dit.
      - Oh pas des lumières ! Des gens comme vous. Seulement Ils vivent avec ces ferrailles et savent que les "plans" oublient souvent qu’elles ont une vie propre et qu’elles doivent aller harmonieusement dans leur nouveau milieu, à leur destination finale, tranquillement...
      Ils sont à leur service.

      Ils sont cinq ;pour combien qui les observent de la berge ? Le rapport entre ces deux mondes (berge et ponton) pourrait sembler horrifiant à n’importe quel économiste kolkosien... Seulement eux, ils sont là pour planter des pieux de 11 tonnes dans 6 mètres d’eau, avec du courant (c’est le Rhône) une élévation au dessus du "miroir" de 10 mètres et une précision d’implantation à 3 cm près (sinon moins) en "x y z" au sommet ... facile pour ceux qui se contentent de regarder de loin et pire d’emettre des avis à 2 balles !!!

      Facile, pas vraiment. Ca se fait avec du travail, de la volonté, de la bonne humeur,du

      JPEG - 17.8 ko

      renoncement et surtout grâce au charisme à l’expérience à la force de travail d’un chef d’équipe connaisseur et amoureux de ces "êtres" que vous nommez souvent "ferrailles" en peu initiés que vous êtes ... La berge en devient du coup moins intéressante !

      Il est donc temps de visiter notre installation.Les adeptes de "star trek" et autres "feux de l’amour" n’y trouveront sans doute pas leur compte d’objets high-tech... que ceux-là expliquent le matériel qu’il faudrait pour leur vie et le financent !
      Pour ma part je trouve cela très ressemblant à l’échelle près à ce que l’on utilise pour réaliser un miroir d’astronomie [1].. Bon allons plutôt voir la vidéo (1mn 40s).

      >
    •  Bonus
      quelques images en relief, il y en aura d’autres.

      Avez-vous bien suivi ?

      Selon certains pour faire un chantier de ce type il suffit de faire :
      "toc-toc"
      "crac-crac"
      "snif-snif"
      "abra-cadabra"

      Ce texte met en valeur :
      le conducteur de travaux
      le client
      le chef d’équipe
      sa soeur

      dans le film les images sont prises depuis :
      longtemps
      une mamelle
      une navette
      une nacelle

      avant de foncer le pieux on installe ::
      un lit
      un hamac
      une table
      une chaise
      une armoire

      ce travail ressemble à faire :
      un miroir d’astronomie
      une "ségue"
      une crêpe
      un désastre

      les ferrailles ont une vie propre
      oui
      non


    • La vidéo est petite : Té pardi,c’est le Web ! Elle a été faite pour un DVD de salon puis simplement et malheureusement réduite pour que le plus grand nombre puisse la voir (avec une résolution d’écran de 800x600 ça passe mieux).

      [1] le creux ou la bosse maximum acceptable sur un miroir d’astronomie est de un huitième de la longueur d’onde de la couleur jaune (0,0005 mm)...’PFOOUF" ... Allez, en d’autres termes : si par inadvertance vous décidez d’agrandir votre miroir (de la taille d’une assiette) à celle du début de la zone 2 pour les indemnités de déplacement chez Bauland soit 30 km au compas sur la carte (faites le pour chez vous, vous verrez mieux).... et qu’il soit fait en feuilles de cigarettes (pourquoi pas !) si vous n’étes pas chiche el lui donnez une épaisseur de 5 mètres (de feuilles, environ mille paquets=mille euros)...

      Le défaut acceptable ne sera alors que d’une feuille en plus ou en moins en chaque point de cette surface !...

      A cette échelle (dite 2), c’est pas gagné :les trains, les camions les avions, les péniches de papiers à cigarette ; la forêt amazonienne et celle de l’Ardèche détruites ; tous les chinois empilant les feuilles et sommés de faire des enfants pour chercher la feuille manquante et y substituer la feuille en trop qui vient dêtre découverte("raspiatise" quand tu nous tient) ...

      ... à notre échelle humaine d’une assiette, on gagne , écologiquement, sans chinois !

      Cette précision est obtenue" à la main", avec quelques abrasifs, de la poix et un appareil de mesure fait avec une lampe électrique quelques bouts de bois deux lames de taille-crayon de Auchan ,un morceau de vieux carton évidé à l’opinel ... j’avais oublié : un peu de patience (comptez 500 heures)... un peu de savoir faire aussi (ça aide !)

      ..Et vous me direz que çà ne ressemble pas à ce que nous faisons chaque jour sur le fleuve ?... sauf qu’en astromie, il y a beaucoup plus de gens à terre de qualité déplorable par rapport à ceux que nous voyons pour nos constructions métalliques.

        qrcode:http://www.jeanmichelvideau.com/?Pontoon-Barge-Tour
        Flasher pour voir cette page ""Pontoon Barge Tour"" sur votre mobile (explications)

        © 2002 - 2017  jeanmichelvideau.com
        Site réalisé avec SPIP v 2.1.24
        hébergé par OUVATON hébergement coopératif
        Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site