PCBs dans le Rhône, Et alors ?

    nos fleuves empoisonnés ?

    dimanche 4 mai 2008, par Jimv  

      Version imprimable de cet article Version imprimable

      Le Rhône et d’autres bassins sont contaminés par les PCBs Polychlorobiphényle dénommés aussi en France du nom de "pyralènes" marque commerciale sous laquelle ils étaient vendus.

      C’est un problème écologique.En est-il majeur pour autant ?

      (voir sur le site du ministère de l’écologie->http:... )

      Ces PCBs mobilisent des milliers d’acteurs du monde associatif, politique, médical, administratif ... pourquoi pas aussi celle d’un simple mortel ?

      Ce produit :

      • est insoluble dans l’eau ( quel risque pour les captages d’eau potable ?).
      • se concentre dans les graisses des animaux de la chaine alimentaire.
      • n’est pas biodégradable directement (sauf sous l’effet de la chaleur où il se transforme en dioxine et on en a incinéré des tonnes !)
      • peut avoir des effets nocifs sur la santé humaine ingéré à fortes doses ( mais pas par ingestion occasionnelle ?)
      • se dépose par effet "scotchage" dans les sédiments
      • ...

      On parle même d’un "Tchernobyl français" ! ( voir article du monde diplomatique)

      Alors lorsqu’une entreprise de dragage est mandatée pour restaurer la perméabilité du rhône à proximité d’une zone de captage pour l’eau potable, on obtient cette vidéo :

      Même si je n’ai aucune autorité à faire des commentaires, je me permettrai les remarques suivantes :

      • On y parle de dragage "sauvage" de pratiques non citoyenne. C’est bien méconnaître les règles qui régissent l’obtention d’une autorisation de travail sur le Rhône (et en particulier des règles internes fixées par la Compagnie Nationale du Rhône) !
      • Ce chantier est aux abords de Lyon région identifiée comme étant la plus polluée aux PCBs, mais sur le vieux Rhône (Rillieux la Pape) donc à l’amont du barrage- écluse de Vaugris, or on a considéré que ce dernier "retient" beaucoup de cette pollution et que certaines "lonnes" en sont dépourvues ... Peut-être celle ici aussi ?


      Agrandir le plan

      • Au fil de mes lectures, j’ai vu que les Norvégiens confrontés à ce problème de PCBs utilisaient une méthode voisine (contestée) pour les éliminer (et d’autres méthodes) dans cet article.
      • Cette procédure du dragage-clapage est courante (une petite explication que j’avais faite : dragage et clapage).Elle consiste à déplacer les matériaux extraits vers une "fosse" du fleuve.
      • Quant à la mobilisation des sédiments lors d’une telle opération elle est en tonnage infinitésimale par rapport à ce qui se passe lors des "chasses" triennales dans le Haut Rhône et que penser des crues lorsque les portes des barrages sont ouvertes pour qu’il reprenne son cours naturel ?

      à titre d’exemple on considére que 7 millions de m3 de sédiments ont étés mobilisés lors des crues de décembre 2003 dans la basse vallée du Rhône (avec un débit atteignant 13.000 m3/s (soit 30 fois plus que la Seine à Paris !))

      • ...

      La vidéo ci-dessus est extraite (par leurs auteurs) d’une plus générale, la partie que vous venez de voir commence par :

    •  - N’ayant obtenu aucune réponse à nos interrogations, si ce n’est le jeu de ping pong exprimé par le Directeur de la MISE de l’AIN, nous avons décidé de finir ce film avec des images prises le 28 août 2007 sur le vieux Rhône, en amont de Lyon. -http://www.dailymotion.com/WWF_Fran...

      Une explication sur cette vidéo

      Raison, Garder.

      Pardi que tout cela ne sont que bilevesées.

      Le problème lui, reste entier.

      • pas soluble dans l’eau
      • s’accroche dans les sédiments.
    •  méthode Tchernobyl.

      puisqu’on nous en parle.

      • Faire un "sarcophage" au fond du Rhône. C’est ...Ma foi ...
    •  méthode écologiste...
      • enlever proprement tous ces déchets
        sur tout le fond du le Rhône. Quelle méthode , Comment, Quel prix , Pourquoi ?
    •  autre méthode (essai)
      Bien sur on commence par ne plus jeter ces cochonneries dans le Rhône.
      Celles qui y sont y sont, il faut les évacuer.
      • Dragage : ma foi, ç’est pas gagné.
      • Confinage, on vient de voir.
      • Eparpilllage (principe d’entropie) Cela se fait naturellement (et que faire d’autre sans nos deniers). Pardi que dans les plaines alluviales soumises aux inondations nos enfants retrouverons au compteur "FTYEZT" (que nous inventerons en 2019 pour mesurer cette pollution) des traces dans les cultures de cette saloperie, des traces ?

      Ce fleuve a tout charrié depuis des millions d’années et si on le laissait faire son travail tout en étant responsables ?
      Ce fleuve a tout emmené à la mer.


      une émission remarquable

      C dans l'air -  Nos fleuves empoisonnés - France5
      C dans l’air - Nos fleuves empoisonnés - France5
      C dans l’air - Nos fleuves empoisonnés - France5
      C dans l’air : le rendez-vous quotidien de l’actu. Magazine présenté par Yves Calvi qui décrypte chaque jour l’actualité politique, sociale, économique, et culturelle. http://www.france5.fr/cdanslair/

      Liens

      http://www.cemagref.fr/Informations...
      http://www.planetecologie.org/ENCYC...
      http://www.eauxglacees.com/Pollutio...
      http://www.ecologie.gouv.fr/PCB.html
      http://www.eauxglacees.com/Pollutio...

      • qrcode:http://www.jeanmichelvideau.com/?PCBs-dans-le-Rhone-Et-alors
        Flasher pour voir cette page "PCBs dans le Rhône, Et alors ?" sur votre mobile (explications)

        © 2002 - 2017  jeanmichelvideau.com
        Site réalisé avec SPIP v 2.1.24
        hébergé par OUVATON hébergement coopératif
        Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site